• Mala de prières

    Certains colliers, comme les rosaires, sont des objets utilitaires.

     

     Mala de prières 

    Le Mala, en thibétain "trengua", est le rosaire du boudhiste. Les moines ne s'en sépare jamais et le porte toujours enroulé autour du poignet. Ils s'en servent pour réciter leurs prières, les "mantras", touchant les perles tout en les comptant afin d'en répéter un nombre défini.

     

     

    Le Mala est composé de 108 perles enfilées comme une guirlande, de différentes matières : elles peuvent être en bois de santal, en corail, en pierres fines, en graines d'arbre de Bodhi, par exemple, en os...

    Mala de prières

     

     

    Le Mala

    Il y a une façon de le tenir : dans la main gauche, chaque perle glissant sur l'index ; en l'égrènant, on le tire vers soi, ce qui à comme symbolique de tirer les êtres hors de la souffrance.

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 26 Mai 2013 à 02:04

    Toujours impressionnantes ces façons de faire. Ça me rappelle les chapelets que nos grands-mères avaient souvent à la main pour éloigner la foudre, faire des souhaits pour un enfant malade etc etc.

     

    Au plaisir de te relire

    2
    Dimanche 26 Mai 2013 à 15:53

    Oui c'est vrai! en fin de compte, malgré certaines différences, les civilisations se retrouvent  dans pas mal de chosees!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :